Les Foulées du Pont de Pierre

Historique des Foulées du Pont de Pierre:

La première fois :
La première édition de l’épreuve est née en 1997 de la rencontre de deux hommes :
– Patrick CLERC, président de la commission des sports et ancien sportif amateur qui souhaite vivement organiser une épreuve d’athlétisme Hors stade sur la commune. Il lance alors le projet autour de l’association  » Sports et Loisirs  » mais la démarche est très audacieuse car le comité d’organisation n’a pas d’expérience d’organisation dans le domaine.
– et Jean-Jacques MICHAUT, alors président du Club des Marcheurs Dijonnais, organisateur d’épreuves pédestres et Officiel Régional de Courses Hors Stade qui rejoint l’équipe. Expert dans le domaine, son projet est déjà techniquement au point depuis plusieurs années mais le manque de structure locale n’avait pas permis son éclosion.
De cette parfaite complémentarité naîtra l’idée d’une compétition d’athlétisme à la fois conviviale et sélective. L’association Sports et Loisirs assurera la gestion de l’épreuve et le CM Dijon, club d’athlétisme, apportera sa compétence dans l’organisationnel et la partie sportive.
Restait à personnaliser l’épreuve par un titre à la fois représentatif de ses caractéristiques sportives mais aussi de la commune. La proposition de Jean-Jacques Michaut,  » Les Foulées du Pont de Pierre « , sera finalement retenue. Titre certainement très énigmatique car nul coureur ne franchira jamais de pont. C’est en effet l’appellation actuelle du square où est construite l’école primaire, du nom de ce petit pont qui enjambait autrefois le fossé au bas de la rue des Mimosas et dont quelque uns se souviennent encore.

Une épreuve de Haut niveau mais sélective :
La pleine réussite des deux premières éditions permettra d’envisager un avenir radieux puisque le comité d’organisation demandera l’homologation fédérale dès 1999 pour en faire une épreuve à label FFA classante et qualificative aux championnats de France. L’épreuve obtiendra ce label FFA durant trois années, jusqu’en 2001, avec le CM Dijon. Depuis 2002, il a été décidé de ne pas renouveler le label FFA. En effet, le tracé des Foulées du Pont de Pierre, en léger dénivelé, très agréable mais sélectif ne permet que très peu de performances classantes, et c’est précisément le critère de choix pour l’attribution des labels.
Ces trois années resteront cependant au  » Tableau d’honneur  » dans l’histoire de l’épreuve.

Un double passage de témoin parfaitement réussi :
La structure organisationnelle d’origine restera en place durant quatre années, jusqu’en 2000 où quelques difficultés apparaissent, notamment humaines, par manque de bénévoles. Jean-Jacques Michaut se tourne alors vers l’AFAS (Association FAmiliale de Sennecey) qui prendra le relais de  » Sports et Loisirs  » pour organiser l’édition 2001, toujours avec la complicité du CM Dijon. Une grande réussite pour l’AFAS qui n’a certes pas pour vocation l’organisation d’une épreuve d’athlétisme mais dont la force de réussite a indiscutablement su convaincre.
Après cette année de transition, un nouveau souffle sera donné à l’épreuve par Norbert Chevigny, adjoint aux sports qui proposera à Jean-Jacques Michaut de l’intégrer dans les activités du futur Comité des Fêtes. Peu après sa création, la 6 ème édition des Foulées du Pont de Pierre sera l’une des premières manifestations du tout jeune Comité des Fêtes, le 1er décembre 2002, et de nouveau une belle réussite.

Depuis 2004, c’est maintenant au tour d’Alain Vourc’h de reprendre la direction de l’épreuve.

Voilà donc aux commandes une nouvelle équipe dynamique et un bel avenir pour une épreuve  » grand public  » à la convivialité toujours assurée.

Publicités