Journal d’une femme de marathonien – Acte 1 –

10660801_10204339940792453_556118232_nMARATHON .. à la simple évocation de ce mot nous parviennent des images d’efforts, de souffrance, d’athlètes grimaçants au moment de franchir la ligne d’arrivée. Le sport dans ce qu’il a de plus beau, de plus intense, mais également de plus difficile.

Parmi ces images, il en est une qu’on ne voit que trop rarement : celle du conjoint ou de la conjointe qui vit la longue préparation, l’attente du début de course et qui passe ensuite de longues heures à scruter un téléphone, un écran d’ordinateur pour suivre une progression qui paraît parfois bien longue…

Une fois n’est pas coutume, c’est à la femme d’un coureur de Sennecey que nous confions la rédaction d’un journal bien particulier. Celui d’une femme de marathonien …

Un grand merci à Véro pour ce récit dans lequel beaucoup se reconnaîtront.

 » Tout commence le 14 Mai quand Bertrand appelle pour demander à Pascal (mon mari depuis 25 ans) s’il était intéressé pour faire le MARATHON de Nice Cannes.

Pascal me demande donc si je suis, moi aussi, intéressée pour les accompagner, il y aurait d’autres accompagnateurs, nous logerions dans un village de gîtes à Mandelieu, le week-end du 11 novembre, on pourrait donc faire le pont et visiter un peu les alentours les lundi et mardi.

Comme je ne suis « pas timide » (attention ne pas confondre avec « pas farouche ») et que je suis une vraie pipelette, je me dis : ok, ça peut être sympa. Finalement, Pascal n’a pas pu pas avoir son « pont » et j’étais la seule accompagnatrice !!!

REGLE N° 1 : ne jamais avoir confiance dans les dires de son mari.

Sachez qu’un marathonien doit commencer sa préparation, environ 8 semaines avant la compétition, mais comment vous dire ? C’est un peu toute la famille qui subit cette prépa !!

Nous ne recevons plus les samedis soirs et n’acceptons plus les invitations non plus car il ne faut pas boire, pas manger n’importe quoi et surtout, en ce qui concerne Pascal, se coucher tôt, car il doit courir le lendemain. Mais j’ai le droit d’accepter une invitation le dimanche, comme l’anniversaire de ma nièce à Nancy. Nous devons passer prendre mes parents à 9h30, mais Pascal, qui est parti courir, seul, sans me dire où et jusqu’à quelle heure n’est toujours pas là à 9h30 et bien sûr, ne répond pas sur son portable. En dehors du fait que je me suis fais du soucis, que j’ai du prévenir mes parents, qui se sont, eux aussi, inquiétés, c’est moi qui me suis fais « éngueuler » par ce que j’avais du lui dire 10h30 au lieu de 9h30, il faut dire que Pascal est toujours de mauvaise fois, ne veut jamais avoir tord et ne s’excuse jamais, mais ce phénomène s’amplifie pendant la prépa (cf. : vous pouvez demander à mes fils)
Autre exemple, car je vois que vous aimez bien, le déménagement de notre fils aîné : le camion est là et à 18h tout le monde est dispo pour aider. Ah ! Mais non, Pascal doit aller courir, puis se doucher, puis manger !
Résultat : il est 21h, les garçons vont louper kôh- Lanta, et Pascal commence à diriger les opérations mais bientôt les choses vont dégénérer, les garçons ne font pas comme il faut, ils ne sont pas assez comme ci il aurait fallu faire comme çà, il arrive même a coincé la main de son fils en reculant dans ma voiture et abîme le phare arrière. Bref les garçons n’arrêtent pas de ME faire des réflexions sur le mauvais caractère de leur père, mais il est en prépa marathon, mes fils n’en ont rien à faire et continuent, pour leur frère.
Ce ne sont là que les exemples les plus flagrants !!!
Quant à la dernière semaine, il ne faut surtout pas oublier d’acheter : DES PÂTES, oui le marathonien mange beaucoup de pâtes et sa famille aussi, mais bon on aime tous ça !!

REGLE N° 2 : garder des nerfs d’acier et se dire que se sera bientôt fini.

La suite … bientôt ….

Publicités

A propos courirasennecey

Association de course à pieds
Cet article, publié dans Résultats, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Journal d’une femme de marathonien – Acte 1 –

  1. Fifi dit :

    Bravo Véro ! C’est plus vrai que nature.

  2. GONNEAU dit :

    Bravo Véro ! Pascal a une épouse merveilleuse, qu’il se le dise ..!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s